En thèse chez Renault après son master international

Le Master of Science in Statistics for Smart Data de l’Ensai offre l’opportunité de poursuivre en thèse Cifre. C’est le choix qu’a fait Steven Golovkine qui vient de rejoindre le Groupe Renault pour travailler sur le véhicule autonome.

Il n’est doctorant que depuis quelques semaines mais Steven se sent déjà à l’aise dans son nouvel environnement : « les nouvelles technologies sont très présentes dans l’industrie automobile et j’ai la chance de travailler sur un sujet stratégique qui aura un impact sur notre vie quotidienne. C’est très stimulant ! ». Au sein du Groupe Renault, il mène ses travaux sur les méthodes de classification pour l’analyse des données du véhicule autonome. La finalité ? « Permettre au véhicule de prendre les bonnes décisions à partir des informations enregistrées par ses capteurs, au moment de s’engager sur une autoroute par exemple ».

Pour cela, il faut rendre les données facilement et rapidement analysables par le véhicule, notamment les classifier pour aider à la prise de décision. Le sujet allie méthodes statistiques pures, intelligence artificielle et grands volumes de données, « une excellente synthèse de ce qu’apporte le master de l’Ensai » selon le jeune chercheur.

Après une classe préparatoire Mathématiques et Physique au lycée Georges Clémenceau de Reims, Steven a intégré le cycle ingénieur de l’Ensai en 2014. A l’issue de sa 2e année, dont un semestre Erasmus à Aarhus University (Danemark) et deux mois de stage à Colorado State University (Etats-Unis), il opte pour le Master of Science in Big Data (aujourd’hui Statistics for Smart Data) afin de gagner en expertise sur le traitement des données massives. Expertise qu’il met à profit lors de son stage au sein du Technocentre Renault de Guyancourt. « J’ai travaillé pendant six mois sur une méthodologie d'analyse de données massives pour la validation des systèmes d'aide à la conduite. Le sujet m’a beaucoup plu. Cela m’a convaincu d’aller plus loin et de poursuivre en thèse sur le véhicule autonome ».

Diplôme de master en poche, Steven a rejoint le Technocentre Renault en janvier dernier. Pour trois ans cette fois. Il partagera son temps entre le site de Guyancourt et le CREST, le laboratoire de recherche de l’Ensai, sous la direction de Valentin Patilea et la co-direction de Nicolas Klutchnikoff (Université Rennes 2 et IRMAR). « En tant que doctorant, je vais gagner en robustesse scientifique mais aussi suivre l’application de mes travaux de recherche, c’est une bonne façon de démarrer ma carrière professionnelle ».


L’Ensai est habilitée à co-délivrer le diplôme de doctorat dans le cadre de l’école doctorale Mathématiques et Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication (MathSTIC).

Plus d’infos sur les thèses Cifre : http://www.anrt.asso.fr

Toutes les actualités