Jean-Pierre Danthine, parrain de la promotion 2017

Avec une grande simplicité, l’économiste belge, vice-président de la Banque nationale suisse, a partagé un peu de sa philosophie en distillant quelques messages bienveillants à nos futurs ingénieurs.

Bien sûr il aura été question du rôle de la Banque centrale européenne, des choix monétaires de la Banque nationale suisse qui ont fait l’actualité économique en début d’année, de l’impérative mise en contexte quand il s’agit de traiter l’information bancaire internationale, mais aussi de la nécessaire robustesse des modèles statistiques pour prendre les bonnes décisions. Ce ne fut pas un cours de macro-économie mais un échange éclairant, simple et direct dont on retiendra notamment qu’en matière de statistique, les praticiens génèrent de la valeur ajoutée quand ils ont des réflexes d’analystes, quand ils sont capables d’évaluer la situation et de prendre de la hauteur. « Il y a beaucoup de doctorants à la Banque nationale suisse, ce n’est pas un hasard » dit en substance le numéro deux de la banque centrale. Prenant lui-même de la hauteur, Jean-Pierre Danthine a délivré un autre message aux étudiants, plus philosophique : « avant toute chose, cherchez la satisfaction dans votre job. La satisfaction d’un job est proportionnelle à la valeur ajoutée créative qu’il procure, et parce qu’elle est solide, votre formation vous permettra d’être créatif. Vous pourrez alors participer aux progrès du monde auxquels chacun peut et doit contribuer ». Jean-Pierre Danthine reviendra en 2016 prendre des nouvelles et échanger de nouveau avec les élèves de sa promotion avant leur diplômation en décembre 2017.

Bio express
Originaire d’Havelange, près de Namur, Jean-Pierre Danthine choisit à la fin des années 60 d'étudier l'économie à l'Université de Louvain. Il poursuit ses études aux Etats-Unis et décroche son doctorat en sciences économiques à l'Université Carnegie Mellon. Il enseigne quatre ans à l'Université Columbia de New York avant de rejoindre l'Université de Lausanne comme professeur d'économie et de finances. Il occupe également des chaires de professeur invité à la City University de New York, à l'UCLA à Los Angeles, à l'Université Laval à Québec et dans diverses universités françaises. En 2010, il rejoint la direction générale de la Banque nationale suisse dont il est le vice-président depuis avril 2012.

Crédit photo : BNS/P. von Ah

Toutes les actualités