L’Ensai rejoint le Pôle d’excellence cyber

« La cybersécurité française et européenne se pense en Bretagne » déclarait Emmanuel Macron le 21 juin dernier à Quimper. Le Président de la République évoquait ainsi l’importance stratégique du Pôle d’excellence cyber que rejoint aujourd’hui l’Ensai.

Initié en 2014 par le ministère des Armées (pacte défense cyber) et par le Conseil régional de Bretagne (pacte d’avenir), le Pôle d’excellence cyber a pour mission de développer la formation, de stimuler la recherche et l’innovation et de favoriser le développement de la filière industrielle de cyberdéfense et de cybersécurité. S’il prend naissance sur la plaque cyber du ministère de la défense, la Bretagne, c’est un pôle national à rayonnement international.

La mise en relation de ses membres favorise les synergies sur le plan humain (emploi, formation et qualification, recrutement), sur le plan des solutions en réponse à une menace toujours croissante (services et produits, partenariats pour répondre aux besoins et aux projets) mais aussi sur le plan médiatique (reconnaissance d’une communauté, optimisation de la représentation aux évènements, échanges internationaux). Les actions concrètes et les résultats du Pôle, ce sont par exemple quatre chaires industrielles concernant la cyberdéfense, la cyber navale, l’analyse de la menace et les systèmes industriels critiques, plus de 20 nouvelles formations, 12 M€ sur 6 ans investis en thèses, post doc et séminaires scientifiques et 6,3 M€ en plates-formes de recherche et de formation.

Formation et recherche appliquée pour l’Ensai
Outre le ministère des Armées et la Région Bretagne, le Pôle d’excellence cyber compte aujourd’hui une trentaine de membres actifs : de grands groupes (Airbus Cyber Security, Atos-Bull, Bertin IT, Capgemini, DCI, EDF, La Poste, Naval Group, Nokia, Orange, Sopra Steria, Thales), des PME et plus d’une quinzaine de laboratoires, d’universités et d’écoles d’ingénieurs comme l’ENS Rennes, l’IMT Atlantique, Centrale Supelec, l’Insa ou encore Sciences-Po.

Pour intégrer le pôle, l’Ensai a mis en avant son expertise pointue en termes de fouille de données (data mining), de modélisation statistique et d’apprentissage automatique (machine learning) dans un environnement où la question de l’accès aux données personnelles (privacy) est centrale. A travers ces thématiques transversales, l’école se propose de partager et d’enrichir la réflexion et les travaux du Pôle tant en matière de formation que de recherche appliquée.

« L'accroissement continu des données numériques disponibles pose de réels défis techniques quant au stockage et traitement de ces informations. L’offre de formation de l’Ensai ainsi que les thématiques de recherche portées par nos enseignants chercheurs répondent notamment aux défis du Big Data, lesquels sont étroitement liés à plusieurs items référencés par le Pôle. Je pense à la connaissance de la menace, à l’investigation numérique ou encore à la détection d’intrusion » explique le directeur Olivier Biau, convaincu que l’Ensai pourra apporter toute son expertise aux activités du Pôle d’excellence cyber.

https://www.pole-excellence-cyber.org/

Toutes les actualités